Seine-et-Marne (77) : En permission de sortie, il agresse violemment une femme - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


mardi 1 juin 2021

Seine-et-Marne (77) : En permission de sortie, il agresse violemment une femme

Une femme a été victime d’une violente agression ce lundi matin sur la commune de La Genevraye (Seine-et-Marne), alors qu’elle se promenait le long du canal du Loing. L’auteur présumé s’est rendu à la police peu après. Ce dernier est actuellement emprisonné et faisait l’objet d’une permission de sortie.

Image/photo

Par : actu17.fr

Une violente agression au marteau pour un téléphone. La police a été alertée vers 11h30 ce lundi matin. Des cyclistes venaient de trouver une femme blessée qui était allongée par terre, près du canal du Loing. Les forces de l’ordre et les secours sont rapidement arrivés sur les lieux.

La victime âgée de 57 ans présentait des blessures au visage et une plaie ouverte au niveau du crâne. Elle était particulièrement choquée. La quinquagénaire a indiqué qu’elle avait été attaquée par un individu alors qu’elle se promenait, et que ce dernier l’avait frappée avant de lui voler son téléphone. Elle a été transportée à l’hôpital Henri-Mondor de Créteil (Val-de-Marne). La nature exacte des ses blessures et son incapacité totale de travail (ITT) ne sont pas encore connues.

Condamné à 10 ans de prison en 2016

Un peu plus tard vers 14h20, un homme s’est présenté au commissariat de Nemours et a déclaré aux policiers qu’il avait violemment agressé une femme à La Genevraye. Le suspect de 34 ans a été placé en garde à vue. Lors de ses premières déclarations, il aurait reconnu qu’il s’en était violemment pris à la victime en utilisant un marteau, dont il s’était ensuite débarrassé en le jetant dans le canal. Un récit que les enquêteurs vont devoir vérifier.

Le trentenaire est bien connu de la police et de la justice et n’aurait pas de lien avec la victime. Il était actuellement incarcéré à la maison d’arrêt de Melun et faisait l’objet d’une permission de sortie depuis jeudi selon nos informations. Le suspect a écopé d’une peine de 10 ans de réclusion criminelle en 2016, avec suivi socio-judiciaire de 5 ans, pour des faits de viol commis l’année précédente.

Les enquêteurs de la sûreté départementale sont chargés de cette enquête.

  SOURCE : actu17.fr


Bas Pub