[SONDAGE] Les “fanzouzes” d’Hanouna votent d’abord pour Le Pen et Mélenchon… - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


jeudi 3 juin 2021

[SONDAGE] Les “fanzouzes” d’Hanouna votent d’abord pour Le Pen et Mélenchon…

Selon un sondage Ifop publié mercredi 2 juin par « Le Point », 13% des Français seraient des « fanzouzes » de Cyril Hanouna, et ils voteraient majoritairement Rassemblement national.

Image/photo

Par : V.A.

Qu’on le veuille ou non, Cyril Hanouna pourrait peser dans l’élection présidentielle, et lui-même ne cache pas son intérêt pour la chose politique. Mais quid de ses « fanzouzes », comme il se plaît à surnommer les fidèles de son émission ? Le Point révèle mercredi 2 juin les conclusions d’un sondage qu’il a spécialement commandé. On y apprend que l’audience de Touche pas à mon poste ne peut être réduite à des adolescents accros à la télévision, et qu’il attire surtout les sympathisants du Rassemblement national et de La France insoumise.

Cette étude réalisée par l’Ifop s’est intéressée aux 13% de Français qui regardent l’émission au moins une fois par semaine et peuvent donc être qualifiés de « fanzouzes ». « Ils sont donc plus de six millions de Français à regarder Hanouna très régulièrement. Dans une société que je qualifie « d’archipellisée », rassembler sur son nom une telle part de la population, c’est beaucoup », détaille Jérôme Fourquet, directeur du département opinion à l’Ifop. On ne peut donc nier que Cyril Hanouna « pèse dans le débat public ». Plusieurs l’ont déjà compris, tels Jean-Luc Mélenchon et Marlène Schiappa qui font partis des politiques les plus présents dans TPMP.

Gilets jaunes et banlieues

Si le trublion du Paf rebute clairement les plus de 50 ans, chez les plus jeunes, il semble attirer toutes les catégories d’âge. 16% des 18-24 ans sont des « fanzouzes », ils sont 19% chez les 25-34 ans et 17% chez les 35-49 ans. Concernant les catégories socio-professionnelles , il s’agit « surtout des ouvriers, employés, artisans, commerçants, femmes au foyer ou inactifs », note Le Point, une France populaire à l’image des Gilets jaunes dont Cyril Hanouna s’était fait le porte-voix.

Ces personnes sont avant tout des électeurs du Rassemblement national. Si l’on observe leur vote au premier tour de la présidentielle en 2017, 20% avaient soutenu Marine Le Pen et 14% Jean-Luc Mélenchon. Seuls 12% avaient voté pour Emmanuel Macron et un petit 4% pour François Fillon. « Le tour de force d’Hanouna est de parler à la France des Gilets jaunes et des banlieues. Il fait la jonction entre les différentes France populaires », relève Jérôme Fourquet.

  SOURCE : valeursactuelles.com


Bas Pub