[VIDÉO] Enquête ouverte après des insultes racistes à une employée filmées dans un Carrefour de Haute-Savoie - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


lundi 7 juin 2021

[VIDÉO] Enquête ouverte après des insultes racistes à une employée filmées dans un Carrefour de Haute-Savoie

Une vidéo amateur montrant une jeune femme qui profère des insultes racistes envers une employée, dans un supermarché d’Annemasse (Haute-Savoie), a été diffusée sur les réseaux sociaux ce vendredi. Le groupe Carrefour a annoncé qu’il déposait plainte. Une enquête a été ouverte.

Image/photo

Par : actu17.fr


La séquence qui dure une trentaine de secondes a été publiée sur Twitter, où elle a été visionnée plus d’un million de fois. Sur cette vidéo, on aperçoit une jeune femme en colère qui passe devant les caisses avec un bébé en poussette, et qui insulte une employée du supermarché Carrefour.

« Sale négresse, sale noire », lâche-t-elle, puis « Nique ta mère », alors qu’elle est traitée de « voleuse », par une autre personne. La jeune femme se dirige ensuite vers la sortie du magasin.

Le groupe Carrefour a réagi sur Twitter et fait part de sa « solidarité » avec sa « collègue injuriée ». « Ces propos racistes sont inacceptables. Nous les condamnons très fermement et portons plainte. Les équipes du magasin sont aux côtés de notre collaboratrice ». Le patron du groupe, Baitiéh Rami, a de son côté précisé qu’il avait appelé l’employée visée par ses insultes racistes « pour lui témoigner » son « soutien ». « Je ne tolèrerai jamais que de tels propos soient tenus dans nos magasins », affirme-t-il.

« Les investigations sont en cours »

Le procureur de la République de Thonon-les-Bains a confirmé qu’une enquête avait été ouverte. « A la suite de ces faits commis le jeudi 3 juin, une plainte a été déposée le vendredi 4 juin », par la victime. « Une enquête a été ouverte le même jour au commissariat d’Annemasse. Les investigations, visant à identifier et auditionner l’auteur des propos, sont en cours », a précisé le magistrat à France Bleu.

Le maire d’Annemasse s’est lui aussi exprimé sur Twitter suite à cette affaire : « Je redis ma ferme et totale condamnation des propos racistes rapportés dans une vidéo tournée dans un magasin d’Annemasse et mon appel au calme sur les réseaux sociaux ». « Nous serons aux côtés de la victime qui porte plainte. Et la justice condamnera », poursuit l’édile.

L’affaire survient quelques jours après celle qui s’est déroulée à Cergy (Val-d’Oise), le week-end dernier. Un homme a proféré des insultes racistes et violentes à l’encontre d’une habitante, alors qu’il venait de frapper un livreur. Le mis en cause de 23 ans a été interpellé à Paris mardi à la mi-journée.

Déféré pour être jugé dans le cadre d’une comparution immédiate au tribunal de Pontoise, son procès a été renvoyé au 8 juillet prochain. Le prévenu a été écroué, il avait une peine de trois mois d’emprisonnement à purger.

  SOURCE : actu17.fr


Bas Pub