[VIDEO] «Vous, vous êtes tordu!»: Macron rétorque à un homme qui l’interpelait sur la CSG - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


samedi 5 juin 2021

[VIDEO] «Vous, vous êtes tordu!»: Macron rétorque à un homme qui l’interpelait sur la CSG

Lors d’un déplacement dans le Lot dans le cadre de son «tour de France», le Président Macron a été interpellé sur son bilan, jugé comme insatisfaisant par l’un de ses ex-électeurs, qui l’a notamment critiqué pour la hausse de la CSG en 2018. Le chef de l’État a rappelé qu’il avait au final révisé la mesure.

Image/photo

Par : Daria Petliaeva / fr.sputniknews.com

Le tour de France entamé par Emmanuel Macron ce mercredi risque de ne pas être facile. Interrogé par un habitant sur la hausse de la contribution sociale généralisée (CSG) ce 3 juin à Martel, dans le Lot, le chef de l’État a rétorqué en défendant farouchement les résultats de son mandat qui, selon ses dires, correspond parfaitement à son programme de 2017. La séquence du dialogue d’un homme qui a voté Macron en 2017 mais dit ne plus compter le faire en 2022 a été révélée par BFM TV.

«-Mais pardon, vous me dites "j’ai voté pour vous", c’était dans mon programme. J’ai fait ce que j’ai dit!

-Bon j’ai cru en vous, il n’y a pas de soucis…

-D’accord, mais donc vous ne me reprochez pas d’avoir fait ce que j’ai dit. Et en plus j’ai corrigé en votre faveur. Vous êtes quand même gonflé!

-Ah bon!

-J’ai pris une décision qui était conforme au programme. Vous étiez perdant. Pour vos enfants, vous gueulez! On la corrige. Normal. […] Vous, vous êtes tordu!».

La hausse de la CSG

C’est le sujet de la hausse de la CSG pour les retraités, mesure qui en effet figure dans le programme de 2017 du candidat Macron, qui a été discuté par les deux hommes. Emmanuel Macron avait alors promis d’augmenter le pouvoir d’achat des salariés en supprimant les cotisations salariales maladie et chômage pour les salariés. Cette annulation devait être financée notamment par l’augmentation «de la CSG, de l’ordre de 1,7 point». Il était tout de même prévu que celle-ci ne toucherait pas «les retraités modestes».

Pourtant, après avoir augmenté la CSG en 2018, donc, comme promis, le Président a dû revenir sur cette mesure en raison de la colère des «perdants». Il a «corrigé» le bilan de la réforme en supprimant la hausse de la CSG pour les retraités dont le revenu fiscal de référence était compris entre 1.200 et 2.000 euros par mois. Une démarche entreprise par le chef de l’État en réaction à la crise des Gilets jaunes, mouvement social qui a marqué le début du quinquennat Macron.

«Les retraités qui n’ont pas de cotisation chômage n’avaient que la hausse de la CSG. Du coup, je l’ai corrigé, jusqu’à 2.000 euros. La hausse de la CSG a été annulée», a expliqué Emmanuel Macron à l’homme qui déplore le caractère tardif de cette annulation.

Tour de France de Macron

À moins d’un an de la présidentielle, le chef de l’État a lancé une série de déplacements à travers la France afin de prendre le pouls de la société, presque un an et demi après le début de la crise du Covid-19. Pour l’opposition, ce tour de France annoncée par le Président dans une interview à la presse régionale fin avril n’est rien d’autre qu’une campagne électorale qui en cache son nom. Pour rappel, en vue des élections de 2022, Emmanuel Macron n’a pas encore déclaré s’il briguerait un autre mandat présidentiel.

  SOURCE : . . . .


Bas Pub