Angers : Incidents devant le tribunal après la condamnation de six personnes, deux policiers blessés - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


vendredi 9 juillet 2021

Angers : Incidents devant le tribunal après la condamnation de six personnes, deux policiers blessés

Six personnes ont été condamnées à des peines de prison ferme ce mercredi soir par le tribunal d’Angers (Maine-et-Loire) pour trafic de stupéfiants. Elles ont été conduites en prison à l’issue du procès. Des incidents ont ensuite éclaté à l’entrée du tribunal et deux policiers ont été blessés.

Image/photo

Par : actu17.fr

Le procès s’est mal terminé à Angers mercredi soir. Six individus de 18 à 23 ans étaient jugés pour un trafic de stupéfiants dans le quartier Nazareth. Les policiers avaient réalisé de nombreuses surveillances, une vingtaine, pour parvenir à identifier les mis en cause. Durant ces discrètes observations, pas moins de 300 transactions avaient été comptabilisées.

Les prévenus, issus de la communauté des gens du voyage, ont tous les six été condamnés ce mercredi soir par le tribunal d’Angers à des peines allant de 18 mois de prison dont 10 avec sursis, à 3 ans de prison dont 6 mois avec sursis. Ils ont tous été écroués dans la soirée.

Ils menacent de mort les policiers et insultent les magistrats

Ces décisions de justice n’ont pas été au goût des proches des mis en cause. Dès la fin du jugement, une trentaine de personnes se sont en effet rassemblées à l’entrée du tribunal pour protester. Ces dernières auraient insulté les magistrats et menacé de mort les policiers. Les auteurs auraient également menacé de commettre des dégradations dans la ville et de se livrer à des violences urbaines.

Face à ce groupe de personnes hostiles, les policiers ont utilisé des moyens lacrymogènes. Un mouvement de foule s’est créé et deux policiers ont été blessés, l’un au genou, le second au niveau de l’aine. Leur état n’inspire néanmoins pas d’inquiétude. Une enquête a été ouverte et confiée au commissariat. Il n’y a pas eu d’incident à signaler au cours de la nuit suivante.

  SOURCE : actu17.fr


Bas Pub