Attaque au couteau à Claye-Souilly : Théo a été tué pour une facture de 93,70€, le suspect mis en examen - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


mardi 13 juillet 2021

Attaque au couteau à Claye-Souilly : Théo a été tué pour une facture de 93,70€, le suspect mis en examen

Un Sénégalais de 62 ans a été mis en examen pour « assassinat et tentative d’assassinat » ce lundi avant d’être placé en détention provisoire, suite à l’attaque au couteau qui a fait un mort et un blessé grave dans la boutique Bouygues Telecom du centre commercial de Claye-Souilly (Seine-et-Marne) ce samedi.

Image/photo

Par : actu17.fr


48 heures après l’attaque sanglante qui a coûté la vie à Théo, 18 ans, Ousmane D., 62 ans, a été mis en examen pour « assassinat et tentative d’assassinat » mais également pour « tentative de meurtre » sur les personnes qui l’ont interpellé. Il n’a exprimé « aucun regret » et a été écroué a annoncé le parquet de Meaux.

Au départ des faits, une facture d’un montant de 93,70 euros. Le mis en cause s’est rendu dans la boutique Bouygues Telecom pour la contester et obtenir un remboursement. Il a essuyé un refus. Après une « brève altercation verbale », il a ensuite poignardé subitement un premier vendeur, Dani, 21 ans, au thorax, le blessant grièvement. Son collègue Théo, 18 ans, qui venait d’avoir son baccalauréat, a été poignardé à son tour. Touché au niveau du cœur, il est rapidement décédé sur place, malgré la prise en charge rapide des secours.

Le sexagénaire a tenté de s’en prendre à un troisième employé, qui est parvenu à s’enfuir. Il a été interpellé par un policier de la brigade de recherche et d’intervention de la préfecture de police de Paris (BRI PP) qui était en repos, avec l’aide d’un surveillant pénitentiaire et de deux autres hommes. L’agresseur tenait toujours son couteau ensanglanté en main et continuait à être menaçant, ce qui a entraîné sa mise en examen pour « tentative de meurtre » pour ces faits précis. Les quatre hommes qui sont intervenus et l’ont maîtrisé, ont déposé plainte. Une partie de leur intervention a été filmée.

« C’est leur violence de m’avoir pris mon argent »

Ousmane D. a tenté d’obtenir sa remise en liberté face au juge des libertés et de la détention (JLD) rapporte Le Parisien. Mais le juge a suivi les réquisitions du parquet. « C’est leur violence de m’avoir pris mon argent », a-t-il lâché. Possédant un titre de séjour valable jusqu’au 20 juillet prochain, l’homme souffre également de « probables antécédents psychiatriques » souligne le parquet. Une expertise dans le cadre de la procédure et la suite des investigations devront éclaircir cet aspect de l’affaire.

Le pronostic vital du jeune Dani n’est désormais plus engagé. Lundi midi, des employés du centre commercial et des anonymes se sont regroupés devant la boutique Bouygues où le drame s’est produit, pour observer une minute de silence et rendre hommage à Théo. Les boutiques sont restées brièvement fermées pendant ce moment de recueillement.

Une cagnotte pour soutenir la famille de Théo

« C’était son dernier jour, cela faisait deux ans qu’il travaillait ici. Il venait d’obtenir son bac pro », a retracé à nos confrères, Kévin, 22 ans, qui était dans la même école que Théo et qui travaille en alternance dans une boutique du centre commercial. Le jeune homme a ouvert une cagnotte sur la plateforme Leetchi pour soutenir la famille du jeune défunt. Près de 400 personnes y ont déjà participé. Elle est accessible ici.



  SOURCE : actu17.fr


Bas Pub