Ce que l'on sait sur l'agression au couteau dans une boutique Bouygues Telecom en Seine-et-Marne - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


dimanche 11 juillet 2021

Ce que l'on sait sur l'agression au couteau dans une boutique Bouygues Telecom en Seine-et-Marne

Un homme de 62 ans a été interpellé le 10 juillet au centre commercial de Claye-Souilly, en Seine-et-Marne, à la suite de l’attaque au couteau qui a fait un mort et un blessé. Le différend commercial est privilégié. Voici les éléments clés connus au lendemain du drame.

Image/photo

Par : Nikita Martynov / fr.sputniknews.com

Une attaque au couteau a eu lieu samedi 10 juillet dans un centre commercial à Claye-Souilly. Un vendeur de 18 ans d'une boutique Bouygues Telecom est décédé des suites de ses blessures. Un autre employé, 20 ans, a été grièvement blessé et hospitalisé.

La cause éventuelle de l’attaque

Selon BFM TV, les faits se sont déroulés aux alentours de 13h30. Un homme de 62 ans s’est présenté dans la boutique pour un «différend commercial». Comme l’indique des sources policières citées par l’AFP, il est parti et revenu plus tard avec un couteau.

«Vraisemblablement, l'enquête permettra de confirmer cela, le différend est né d'une difficulté de facturation», a fait savoir le procureur de Meaux Laureline Peyrefitte, citée par BFM TV, lors d'une conférence de presse qui s’est tenue samedi soir.

Déroulement des faits

Mécontent, le client a d'abord agressé verbalement le vendeur âgé 20 ans.

«Tout à coup, l'individu s'en est pris physiquement à l'employé en lui portant un violent coup de couteau au niveau du thorax», poursuit le procureur. «Il s'en est ensuite pris au second employé en lui portant un coup de couteau dans la région du cœur. Une autopsie permettra de savoir précisément les causes du décès.»

Les deux victimes ont d'abord pu s'enfuir de la boutique, avant de s’écrouler dans la galerie marchande. L'agresseur a également voulu attaquer un troisième employé, mais ce dernier a réussi à prendre la fuite, précise BFM TV.

Intervention de témoins

Avant l’arrivée des pompiers, quatre témoins sont venus à leurs secours, souligne Laureline Peyrefitte, parmi lesquels un policier en civil et un surveillant pénitentiaire qui «ont permis l'arrestation de l'agresseur présumé».

​«Il s'est retourné en nous menaçant avec le couteau, donc là on a reculé. Je lui saute dessus par-derrière en lui mettant un coup de pied. Là, il tombe. Là il y a des gens qui prennent des chaises, qui lui tombent dessus. Et c’est là qu’on réussit à le maîtriser. Moi je mets mon pied sur sa main, là où il avait le couteau, il y en a qui lui mettaient des coups de chaises», confie auprès de BFM TV l’un des individus qui a aidé à maîtriser l’auteur de […]

  SOURCE : fr.sputniknews.com


Bas Pub