Dans les Landes deux guillotines dressées, portant une liste d’élus locaux pro-Macron - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


mercredi 28 juillet 2021

Dans les Landes deux guillotines dressées, portant une liste d’élus locaux pro-Macron

Une guillotine, haute de deux mètres de haut et portant une liste d’élus pro-Macron, a été découverte sur un parking de la ville de Samadet (Landes). Une autre a également été installée à quelques kilomètres de là.

Image/photo

Par : V.A.

Plus de deux cents ans après, une atmosphère de révolution flotte à nouveau sur le territoire français. Alors que le (premier ?) mandat d’Emmanuel Macron touche à son terme, le président de la République semble ne régner que sur un pays plus divisé que jamais – où l’on murmure même que les manifestations anti-pass sanitaire pourraient déboucher sur une résurgence des Gilets jaunes, millésime 2018. Signe des temps : samedi 24 juillet, dans la petite commune landaise de Samadet, le maire (SE) Bernard Tastet a découvert, sur un parking de sa commune… une guillotine de deux mètres de haut. Détail d’importance : sur le macabre instrument était clouée une liste de noms — ceux de plusieurs centaines d’élus français favorables au pass-sanitaire. A quelques kilomètres, ajoute Le Figaro, une autre guillotine similaire a été découverte sur la place de l’hôtel de ville de Geaunes.

Le maire porte plainte

Parmi les documents accompagnant la guillotine de Samadet, un texte signé par le Comité Jean Moulin qui, selon Le Figaro, affirme se battre pour la défense des droits fondamentaux des Français — toujours dans le cadre de la situation sanitaire, de la vaccination et du pass sanitaire. Contacté, le Comité, qui existe bel et bien, nie pourtant toute implication : « Nous ne revendiquons aucune action comme telle […] Le comité Jean Moulin n’a jamais fabriqué la moindre guillotine, et n’a en rien invité à le faire », ont expliqué ses porte-parole à France Bleu Gascogne. Bernard Tastet, de son côté, estime l’affaire « très grave ». « 80 ou 85% de la population locale est vaccinée », s’étonne-t-il, convaincu qu’il est de l’approbation massive du pass sanitaire à Samadet. Il a annoncé porter plainte.


Bas Pub