Financement du lycée musulman de Lille : la région forcée de verser plus de 270 000 euros de subventions - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


vendredi 9 juillet 2021

Financement du lycée musulman de Lille : la région forcée de verser plus de 270 000 euros de subventions

Le lycée Averroès avait saisi le tribunal administratif de Lille après avoir été privé d’une subvention régionale en 2019. L’établissement serait financé par la mosquée de Mulhouse, elle-même financée par l’ONG Qatar Charity.

Image/photo

Par : V.A.


Les Hauts-de-France vont devoir payer. Le tribunal administratif de Lille a ordonné à la région dirigée par Xavier Bertrand le versement des subventions au lycée musulman Averroès à Lille, relaie Le Figaro ce jeudi 8 juillet. Son financement avait cessé en mars 2020 après des soupçons de financements étrangers.

Un délai de dix jours

La région va donc devoir « verser à l’association Averroès, à titre provisoire, la somme de 274 638,84 euros au titre du forfait d’externat dû au titre de l’année scolaire 2019/2020 », a confirmé le juge des référés du tribunal administratif, dans un communiqué que rapporte Le Figaro. Le paiement va devoir s’effectuer « dans un délai de 10 jours sous astreinte de 200 euros par jour de retard », a poursuivi le juge. Le tribunal a rappelé : « La région est légalement tenue de verser cette contribution, du fait même du statut d’établissement sous un contrat d’association à l’enseignement public du lycée privé dont l’association est le gestionnaire. »

Face à cette injonction, la région a annoncé qu’elle allait se pourvoir en cassation, tout en payant la somme due, relate Le Figaro. Xavier Taquet, directeur de cabinet du président du conseil régional, Xavier Bertrand, a expliqué : « Si le Conseil d’Etat nous donne raison, cela cassera la décision du tribunal administratif et nous demanderons alors le remboursement. »

Les révélations de « Qatar Papers »

En octobre 2019, Xavier Bertrand bloquait le versement du forfait régional d’externat annuel, qui était prévu dans le contrat d’association avec l’Etat. Le candidat à l’élection présidentielle de 2022 agissait après les révélations des journalistes Christian Chesnot et Georges Malbrunot, dans leur ouvrage « Qatar Papers ». Selon leurs travaux, Averroès aurait perçu 3 millions d’euros de la part du Qatar. Le président de l’association en charge du lycée, Amar Lasfar, n’avait pas caché cette « subvention de la fondation Qatar Charity », qui serait « tout à fait légale » et qui aurait toujours été « tracée explicitement » dans leur comptabilité. En revanche, « elle était de 950 000 euros et non pas de 3 millions », avait-il démenti dans Le Figaro en octobre 2020.

Comme le relaie le quotidien, Xavier Bertrand s’était aussi appuyé sur un rapport de l’Inspection Générale de l’Education, du Sport et de la Recherche (IGESR) qui avait « confirmé que le lycée avait obtenu un prêt de 800 000 euros de la mosquée de Mulhouse qui a été remboursé grâce à un don de 850 000 euros de l’ONG Qatar Charity en 2014 ». Le dirigeant de la région s’était alors interrogé : « Pour quelles raisons la mosquée de Mulhouse, recevant elle-même des financements étrangers, est intervenue dans le financement du lycée », faisant ainsi le choix de ne rien verser à cette école musulmane.

  SOURCE : valeursactuelles.com


Bas Pub