“J’ai une légitimité à porter certains sujets” : Manuel Valls rejoint BFMTV et RMC comme chroniqueur - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


mercredi 7 juillet 2021

“J’ai une légitimité à porter certains sujets” : Manuel Valls rejoint BFMTV et RMC comme chroniqueur

Dès la rentrée, l’ex-Premier ministre débattra face à Alain Duhamel, sur BFMTV, une fois par semaine. Il apparaîtra aussi dans la matinale d’Apolline de Malherbe sur RMC.

Image/photo

Par : V.A.

Un retour sur la scène médiatique. Manuel Valls partageait déjà cette envie il y a quelques mois. Son vœu va s’exaucer dès la rentrée prochaine. Comme le relaie Le Parisien, ce mercredi 7 juillet, l’ancienne figure du Parti socialiste (PS) va rejoindre BFMTV et RMC en tant que chroniqueur. Sur la chaîne d’informations en continu, Manuel Valls débattra une fois par semaine à 18h30 dans la nouvelle formule de BFM Story face au journaliste Alain Duhamel. L’émission sera animée par Alain Marschall et Olivier Truchot, qui travaillent déjà en binôme dans les Grandes Gueules sur RMC et RMC Story. Manuel Valls apparaîtra aussi, chaque semaine vers 8h10, dans Apolline Matin, présentée par Apolline de Malherbe sur RMC. La matinale sera désormais codiffusée sur RMC Story à partir de la fin du mois d’août, relate Le Parisien.

« J’ai une passion pour la France »

En avril dernier, auprès du journal La Montagne, Manuel Valls faisait déjà part de son envie d’un retour sur la scène médiatique française. Il voudrait être utile « pour le débat d’idées », rappelle Le Parisien, ce mercredi. « Je crains pour l’avenir de mon pays, malgré tous ses atouts. J’ai une passion pour la France (…) Je crains pour la démocratie, telle que je l’imagine, profondément républicaine. Et j’ai une légitimité à porter certains sujets, les faits m’ayant donné raison », avait-il aussi affirmé dans La Montagne.

L’ancien Premier ministre, sous François Hollande de 2014 à 2016, avait annoncé son retrait de la vie politique française en 2018. Manuel Valls s’était ensuite tourné vers la mairie de Barcelone, en Espagne, où il a été conseiller municipal durant deux ans. Laissant un souvenir mitigé de l’autre côté des Pyrénées, Manuel Valls avait finalement choisi de faire machine arrière, car il se serait « rendu compte ici (en Espagne, ndlr) combien (il était) Français ».

  SOURCE : valeursactuelles.com


Bas Pub