Manifestations anti-passe sanitaire : Reporters sans frontières réclame une “protection efficace des journalistes” - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


jeudi 29 juillet 2021

Manifestations anti-passe sanitaire : Reporters sans frontières réclame une “protection efficace des journalistes”

En marge des manifestations anti-passe sanitaire, des journalistes ont été victimes d’agressions physiques ou verbales en France et dans d'autres pays européens.

Image/photo

Par : V.A.

« Au moins sept journalistes ont été agressés et d’autres menacés. » Reporters sans frontières (RSF) le déplore et appelle à « protéger le droit d’informer ». En effet, lors de manifestations pour contester l’extension du passe sanitaire, des journalistes ont été la cible d’injures voire d’agressions physiques. Ces violences se seraient notamment produites en France, mais aussi en Italie, en Espagne et en Slovaquie, relaie BFMTV mercredi 28 juillet. Dans un communiqué, le responsable du bureau UE/Balkans de RSF, Pavol Szalai, a ainsi demandé une « protection efficace des journalistes lors des manifestations ». Il souhaiterait aussi que des « enquêtes approfondies sur les agressions physiques » soient menées.

Des violences « inadmissibles »

A Paris, par exemple, des journalistes de BFMTV avaient été chassés par des manifestants virulents, le 23 juillet dernier. Une scène qui s’était réitérée le lendemain à Marseille avec des reporters de France 2. « Faussement assimilés à des organes de propagande soutenant des gouvernements en place, les journalistes de plusieurs pays européens ont été les cibles d’individus violents lors des manifestations du samedi 24 juillet contre l’instauration d’un passe sanitaire Covid-19 conditionnant l’accès à différents espaces publics », a confirmé RSF dans son communiqué relayé par BFMTV. D’après le responsable Pavol Szalai, cité dans le document, ces « attaques, menaces et entraves » à l’encontre de journalistes sont « inadmissibles ».

Une manifestation samedi prochain

Selon RSF, la « plus violente agression a eu lieu à Florence (Italie). Des protestataires ont frappé à coups de pied et insulté durant plusieurs heures le reporter d’image Saverio Tommasi du site d’information fanpage.it ». Comme le relate BFMTV, des journalistes de la RAI ont aussi été insultés à Rome. Des faits similaires se sont produits à Gênes et à Milan avec des reporters des quotidiens Il Secolo XIX et Genova24. « L’un d’eux a été poussé par des manifestants », a enfin dénoncé RSF dans son communiqué. Des rassemblements contre le passe sanitaire sont déjà prévus pour samedi 31 juillet dans certaines villes de France, notamment à Lyon.


Bas Pub