Présidentielle 2022 : Anne Hidalgo poursuit son rêve élyséen… sans parvenir à boucler le budget de Paris - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


vendredi 2 juillet 2021

Présidentielle 2022 : Anne Hidalgo poursuit son rêve élyséen… sans parvenir à boucler le budget de Paris

Alors que ses ambitions présidentielles s’expriment plus que jamais au grand jour, Anne Hidalgo voit sa côte progresser chez de nombreux élus de gauche… malgré une gestion de Paris toujours plus laborieuse.

Image/photo

Par : V.A.

Imaginer la France gérée comme l’est Paris n’est pas sans faire froid dans le dos à de nombreux Parisiens. Pas de quoi décourager l’imperturbable Anne Hidalgo, pourtant, qui ne cesse d’afficher plus avant ses ambitions pour 2022. « Je suis très préoccupée par la situation du pays », a-t-elle notamment déclaré sur France 2, jeudi 1er juillet. Un projet élyséen qui se dessine de plus en plus, alors que l’édile parisienne bénéficie de plus en plus de soutiens à gauche. Olivier Faure, Premier secrétaire du Parti socialiste, se serait en effet décidé à soutenir sa candidature. Jeudi, plus de 200 élus de gauche ont même signé une tribune intitulée « Pour nous, c’est Anne Hidalgo ». « Pour [eux], Anne Hidalgo représentera dignement la France et possède toutes les qualités pour être la prochaine présidente de la République française ». Pourtant, comme le note la journaliste Sophie Coignard dans un billet publié sur Le Point, la maire de Paris a déjà les plus grandes difficultés à présider au destin des Parisiens.

Un pognon de dingue

Ironie calendaire, cette opération pro-Hildago intervient, en effet, deux jours après que la maire de Paris ait annoncé qu’elle ne présenterait pas, mardi 6 juillet prochain, son « plan d’investissement » pour le mandat 2021-2026. « Un plan très attendu et déjà plusieurs fois reporté », note Le Point, ce budget étant censé avoir été présenté il y a plusieurs semaines. Mais voilà, la majorité socialiste est pour le moment incapable de boucler ce budget. Au point, d’ailleurs, que la mairie envisage de demander une solide aide financière à l’exécutif, sans quoi son budget ne pourra tout simplement arriver à l’équilibre. « Cela ne fait pas très sérieux au moment où l’on prétend prendre les rênes du pays tout entier pour le mener vers un avenir radieux ! », glisse, ironique, Sophie Coignard. Avant de rappeler, pour la route, que l’endettement de Paris… a doublé depuis l’arrivée de l’édile socialiste, en 2014. Anne Hidalgo présidente ? Ça promet.


Bas Pub