Seine-et-Marne : Un ado violemment frappé alors qu’il tente de protéger une femme agressée - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


dimanche 25 juillet 2021

Seine-et-Marne : Un ado violemment frappé alors qu’il tente de protéger une femme agressée

Un homme de 52 ans a frappé sa compagne sur le parvis de la gare de La Ferté-sous-Jouarre (Seine-et-Marne), puis a violemment agressé un adolescent de 17 ans venu s’interposer, avant de menacer le cousin de ce dernier. Le quinquagénaire a été jugé ce vendredi par le tribunal correctionnel de Meaux, il dort actuellement en prison.

Image/photo

Par : actu17.fr

Témoin d’une violente agression, un adolescent de 17 ans s’est interposé. Il a été frappé à son tour. Cette scène s’est déroulée sur le parvis de la gare de La Ferté-sous-Jouarre dimanche dernier, dans la soirée, raconte Le Parisien.

Un homme de 52 ans s’est mis à violenter sa compagne et le jeune garçon s’est approché pour la protéger. Il a reçu un coup de tête et a chuté au sol. Son cousin a lui aussi voulu intervenir mais a reçu des menaces de la part de l’agresseur.

« Je n’étais pas bien, j’avais bu, j’ai paniqué, j’ai craqué »

Le mis en cause a été interpellé et placé en garde à vue. Il était jugé ce vendredi dans le cadre d’une comparution immédiate au tribunal de Meaux, pour violences sur conjoint en récidive, violences psychologiques habituelles, violence en état d’ivresse et menaces. « Je n’étais pas bien, j’avais bu, j’ai paniqué, j’ai craqué », a-t-il admis lors de l’audience. Le prévenu a ensuite mis en cause sa compagne avec qui il partage sa vie depuis huit ans : « Elle est malade des nerfs. Elle dit qu’elle va se suicider si je pars. Alors je reste ».

L’adolescent s’est lui aussi exprimé au sujet de son agression, précisant qu’il a eu la lèvre « pétée » et qu’il craignait pour ses dents après avoir reçu ce violent coup. « C’est un héros du quotidien », a lancé l’avocate des parties civiles, Me Caroline Desré.

Six mois de prison ferme

Le parquet a requis deux ans de prison, dont un an ferme, avec maintien en détention, contre le prévenu. L’homme a finalement écopé d’une peine de dix-huit mois de prison, dont six mois ferme. Il a été immédiatement conduit derrière les barreaux puisqu’un mandat de dépôt a été délivré.



  SOURCE : actu17.fr


Bas Pub