[VIDEO] #SaccageParis : des centaines de Parisiens manifestent contre la politique d’Anne Hidalgo - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


mercredi 7 juillet 2021

[VIDEO] #SaccageParis : des centaines de Parisiens manifestent contre la politique d’Anne Hidalgo

Des centaines de manifestants excédés ont dénoncé, mardi 6 juillet devant la mairie de Paris, la gestion de la Ville par Anne Hidalgo.

Image/photo

Par : V.A.

La contestation est passée des réseaux sociaux à la rue. Plusieurs centaines de manifestants se sont rassemblés, mardi 6 juillet, au soir sous les fenêtres de la mairie de Paris sous le slogan #SaccageParis, rapporte Le Parisien. Ils étaient venus pour protester contre la politique d’Anne Hidalgo, alors que se réunissait le Conseil de Paris. Ils dénoncent les choix de la mairie socialiste en matière d’urbanisme (travaux, mobilier urbain, propreté), mais aussi plus généralement la gestion des différentes crises, de l’envahissement du quartier Stalingrad par les toxicomanes, aux terrasses éphémères qui génèrent parfois des nuisances pour les habitants.

« De vrais gens qui n’en peuvent plus »

Un groupe hétéroclite rassemblant plusieurs associations et uni par le même ras-le-bol, selon Le Parisien : « Nous sommes de tous les arrondissements, de tous âges, de toutes conditions sociales : aujourd’hui, les “saccageparis” ne sont plus seulement des internautes, mais de vraies gens qui n’en peuvent plus de voir leur ville et leurs vies si dégradées », affirme l’un d’eux au quotidien.

Face à la naissance de ce mouvement au printemps 2021, Anne Hidalgo avait d’abord balayé la question d’un revers de main, évoquant l’impact de la crise sanitaire et dénonçant « une campagne de dénigrement en bonne et due forme, relayée par les réseaux militants de droite ». Mais elle avait finalement organisé une consultation en ligne et promis, lundi 5 juillet, une série de mesures parmi laquelle le retrait de mobilier urbain largement décrié. Mais les promesses ne semblent pas suffire pour les manifestants.

  SOURCE : valeursactuelles.com


Bas Pub