Toulouse : Une femme dépouillée et victime d’une tentative de viol par trois mineurs isolés algériens - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


mercredi 1 septembre 2021

Toulouse : Une femme dépouillée et victime d’une tentative de viol par trois mineurs isolés algériens

Une jeune femme de 20 ans a été victime d’une violente agression dans le centre de Toulouse (Haute-Garonne), dans la nuit de dimanche à lundi. Elle a également subi une tentative de viol. Trois suspects affirmant être mineurs et sans domicile fixe ont été interpellés et placés en garde à vue.

Image/photo

Par : Actu17

Les policiers de la brigade anticriminalité (BAC) sont parvenus à interpeller rapidement les trois auteurs présumés de cet acte. Une jeune femme de 20 ans marchait dans la rue Peyrolière, près du Pont-Neuf à Toulouse, lorsqu’elle a croisé la route de ces trois agresseurs. Ces derniers l’ont empêchée de passer et s’en sont violemment pris à elle.

Les trois complices ont tenté de lui arracher son sac à main mais la jeune femme a résisté. Elle a alors été jetée brutalement au sol et frappée. L’un des agresseurs aurait alors tenté de lui imposer une fellation, sans y parvenir. Le trio a finalement pris la fuite avec le sac de leur victime. Cette dernière, sous le choc et blessée, a été conduite à l’hôpital Purpan.

Une partie des objets volés retrouvés

L’alerte a été donnée peu après et les policiers sont partis à la recherche des auteurs. Ils ont été localisés près de la place du Président Thomas-Wilson, avant d’être interpellés et placés en garde à vue. Dans leurs affaires, les forces de l’ordre ont découvert le téléphone de la jeune femme ainsi que sa carte bancaire selon nos informations. Une bombe lacrymogène a également été saisie.

Les trois mis en cause affirment être des mineurs isolés algériens. Leur identité va devoir être vérifiée par les enquêteurs, tout comme leur âge. Ont-ils fait d’autres victimes ? Les investigations ont été confiées aux policiers de la sûreté départementale.

  SOURCE : Actu17


Bas Pub