[VIDEO] Paris : un camp de 600 migrants s’installe parc André-Citroën - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


mercredi 1 septembre 2021

[VIDEO] Paris : un camp de 600 migrants s’installe parc André-Citroën

Le « Collectif réquisition » qui défend les migrants a organisé l’installation de 600 d’entre eux dans le parc parisien mercredi 1er septembre.

Image/photo

Par : V.A.

Plusieurs centaines de migrants se sont installés mercredi 1er septembre dans le parc André-Citroën, situé dans le XVe arrondissement de Paris. Une opération menée par le « Collectif réquisition » qui regroupe plusieurs associations de défense des migrants sans-abris, dont Utopia 56 et Solidarité Migrants Wilson. Vers 13 heures, de nombreuses tentes ont été installées dans l’espace vert, affirment les associations, ce que confirment plusieurs journalistes présents sur place.

La réquisition de logements exigée

Il s’agit d’une opération de « visibilisation » assumée par les associations. Le campement a en effet été installé volontairement « au pied de la préfecture de la région Ile-de-France » et « ces plus de 600 personnes sans-abri et le collectif Réquisitions resteront dans le parc André-Citroën […] jusqu’à l’obtention pour tous·tes d’un hébergement digne », promet Utopia 56. Ces migrants seraient originaires « d’Afghanistan, Côte d’Ivoire, Erythrée, Ethiopie, France, Guinée, Maroc, Russie, Soudan et d’ailleurs », selon l’association qui déplore d’avoir à mener une dixième opération de ce type depuis décembre 2020. Elle dénonce un « manque de volonté politique ». Le collectif réclame la réquisition des logements vacants afin de « loger plutôt que d’héberger » les migrants.

Ces associations s’étaient notamment fait remarquer en novembre 2020 avec l’occupation de la place de la République qui avait débouché sur une évacuation par les forces de l’ordre qui avait été pour les militants l’occasion de dénoncer des violences policières. En juillet dernier, c’était sur la très huppée place des Vosges que 600 migrants s’étaient installés avant d’être « mis à l’abri » par les pouvoirs publics.

  SOURCE : valeursactuelles.com


Bas Pub