Macron candidat : cette proposition choc qu'il préparerait en catimini

Selon une information des Echos, Emmanuel Macron envisagerait un nouvel âge de départ à la retraite. Et le président pourrait bien mettre ce dernier en application s'il est réélu au mois d'avril.

Image d'illustration

C'est une information qui pourrait intéresser beaucoup de français. D'après les Echos, Emmanuel Macron envisagerait de relever l'âge de départ à la retraite à 65 ans, contre les 64 ans mentionnés dans le projet de réforme abandonné à cause de la crise sanitaire. L'information des Echos, confirmée par Europe 1 auprès de l'équipe de campagne du président/candidat, stipule que cette mesure, - qui vise à réaliser des économies rapidement en simplifiant le système - pourrait être mise en place de façon progressive. En effet, si Emmanuel Macron est réélu et que la réforme entre en vigueur l'année suivante, à savoir 2023, elle ne devrait être complètement effective que neuf ans plus tard.

Ainsi, jusqu'en 2032, chaque génération devrait cotiser 4 mois supplémentaires, le temps que la réforme soit achevée. Si la mesure était appliquée, la France rejoindrait les nombreux pays d'Europe déjà concernés par un âge de départ à la retraite supérieur à 64 ans. En effet, la Grèce, l'Islande ou encore l'Italie ont des départs fixés à 67 ans. Le Danemark, le Portugal, les Pays-Bas, l'Irlande ou l'Espagne se sont quant à eux arrêtés à 66 ans. En France, l'âge légal est pour l'instant fixé à 62 ans, au même stade que la Norvège et la Suède.

Emmanuel Macron : cette décision sans appel pour sa campagne présidentielle

Vous n'êtes pas sans savoir qu'Emmanuel Macron s'est officiellement déclaré candidat à l'élection présidentielle le 3 mars dernier. Lundi 7 mars, c'est donc en tant que participant à la course que le chef de l'Etat a fait son premier déplacement à Poissy, dans les Yvelines. A l'issue de ce rendez-vous avec les français, Emmanuel Macron a été interrogé par LCI sur ses intentions de campagne, et le président a déclaré à la surprise générale qu'il ne ferait pas de débats. "Aucun président en fonction qui se représentait ne l'a fait. Je ne vois pas pourquoi je ferais différemment", a-t-il répondu avant d'ajouter : "Je ne me dérobe pas du débat. Plutôt que de faire des meetings où des gens vous applaudissent parce qu'ils sont déjà convaincus, je préfère le débat avec les Français, c'est ce que je leur dois."


 (SOURCE) : closermag.fr



Commentaires

Suivez nous sur :

Posts les plus consultés de ce blog

[VIDEO] - L'auteur britannique Salman Rushdie poignardé sur scène lors d'une conférence

Seine-Saint-Denis (93) : La dispute sur les réseaux sociaux finit dans un bain de sang

Johanna Clermont : qui est le nouveau visage de la chasse en France?

L’inflation atteint 6,1 % en juillet en France, un record depuis 1985