Présidentielle 2022 : Tanguy David sur le point de rejoindre Les Républicains ?

Dans un énigmatique communiqué, le militant pro-Zemmour, Tanguy David, a annoncé reprendre sa « liberté d’engagement ». Une façon d'acter sa rupture avec Reconquête et son prochain ralliement à un autre parti ?

Image d'illustration

Le communiqué posté ce jeudi par Tanguy David sur Twitter a des allures de divorce. « Tanguy David affirme son indépendance politique » peut-on lire en tête de celui-ci, posté dans la journée du 10 mars. Le jeune militant de 18 ans y dénonce les insultes racistes dont il a été victime de la part de soutiens d’Eric Zemmour notamment, mais surtout plus globalement les attaques qui le visent quotidiennement « à seulement 18 ans ». Il poursuit qu’il « reprend dès aujourd’hui [s]a liberté d’engagement » et qu’il « réaffirme son indépendance politique ». Faut-il comprendre que le militant Zemmourien, habitué des plateaux télévisés, acte sa rupture avec le parti Reconquête, avant un potentiel transfert vers une autre écurie présidentielle ?

C’est ce qui se murmure du côté des Républicains. Tanguy David aurait été aperçu en début de semaine non loin du siège du parti. Lundi dernier, le militant a rencontré Jens Villumsen, ex-chef des Jeunes avec Pécresse, et membre de l’équipe de campagne de la candidate LR. « Je vois des gens de tous les bords politiques. Tanguy David a demandé à me voir et j’ai donc accepté » raconte Jens Villumsen, qui est venu offrir une oreille attentive aux difficultés personnelles rencontrées par le jeune homme au sein du parti Reconquête, sans pour autant lui dire quoi faire. Aucune proposition de ralliement ne lui a par ailleurs été formulée, affirme Villumsen. « Tanguy David semble aspirer à une place aux législatives, ce que nous ne sommes pas en mesure d’offrir » commente-t-il.



C’est Amine Elbahi, futur candidat LR aux législatives, et recruté par Pécresse comme bouclier anti-Zemmour, qui a joué les intermédiaires entre Jens Villumsen et Tanguy David. Lui aussi a rencontré Tanguy David à plusieurs reprises, lui conseillant d’acter sa rupture avec Reconquête, faute de reconnaissance du parti pour son travail de militant. « Je lui ai surtout apporté mon soutien face aux injures racistes dont il a été victime de la part du camp Zemmour. Je lui ai dit d’en tirer les conséquences » précise-t-il à Valeurs actuelles. Amine Elbahi a par ailleurs envoyé un clin d’œil appuyé au jeune militant sur Twitter, après son communiqué, en saluant un « message très digne du militant patriote Tanguy David ».

Un membre de la campagne de Valérie Pécresse indique de son côté que « les militants de Zemmour étaient très contents d’avoir Tanguy David chez Renconquête, où il est rapidement devenu une figure. Mais, une fois qu’ils n’ont plus eu besoin de lui, ou qu’ils ont découvert qu’il avait des failles, ils l’ont remercié. C’est humainement assez limite. Tanguy David a été profondément déçu. »

Tanguy David assure continuer à vouloir militer pour Eric Zemmour

Des accusations réfutées du côté de chez Génération Z, la branche jeunesse de Reconquête, où l’on se refuse néanmoins à toute réaction officielle qui donnerait de l’importance à ce communiqué et, plus globalement, à Tanguy David. « Il est en train de partir en vrille, explique un cadre du parti. Il cherche à tout prix à exister par sa médiatisation, mais cette médiatisation le détruit. » La même ajoute, concernant les problèmes financiers du jeune homme, que « ce n’est pas qu’il n’a pas d’argent, c’est qu’il dépense tout son argent en prenant des verres, des nuits d’hôtels et des trains, alors que personne ne le lui a demandé ». Chez Zemmour, on assume donc ne pas avoir, par exemple, permis à Tanguy David de se rendre au siège du parti, afin ne pas gonfler outre-mesure son égo. Quoiqu’il en soit, le communiqué publié par ce dernier a été pris comme un acte de rupture, provoquant la radiation de Tanguy David de différentes boucles de militants.

Contacté par Valeurs actuelles, Tanguy David affirme pour sa part que son communiqué n’a rien d’un acte de rupture et qu’il continuera à militer comme avant pour Éric Zemmour, malgré les problèmes financiers et personnels qu’il traverse. « Je n’ai pas prévu de rejoindre un autre parti. Par ce communiqué, j’ai simplement voulu appeler au calme et rappeler que ma liberté à soutenir qui je veux, malgré les pressions extérieures », indique-t-il. Son compte Twitter mentionne par ailleurs, depuis peu, qu’il est le fondateur d’une « nouvelle chaine politique » appelée Tanguy TV, et qui compte plus de 1000 abonnés sur Youtube depuis sa création, il y a un mois.



Commentaires

Suivez nous sur :

Posts les plus consultés de ce blog

L’inflation atteint 6,1 % en juillet en France, un record depuis 1985

Assa Traoré sur le plateau des Glières, « une provocation scandaleuse »

[VIDEO] - Saint-Denis : une violente rixe oppose des Egyptiens et des Algériens

[VIDEO] - « On en est à venir aux mains » : Rachida Dati et Anne Hidalgo en froid, Pascal Praud a son avis sur la brouille