Toulouse : pour protester contre la «Zone à faibles émissions (ZFE)», les motards organisent un barbecue sur le périphérique

Samedi 12 mars, des groupes de motards ont décidé de bloquer le périphérique de Toulouse en y organisant un barbecue. Ils entendaient ainsi protester contre la mise en place de la Zone à faibles émissions.

Image d'illustration

Un mode de manifestation plutôt original. Samedi 12 mars, plusieurs groupes de motards ont bloqué le périphérique de Toulouse (Haute-Garonne), rapporte La Dépêche. Ils entendaient ainsi faire entendre leur opposition à la Zone à faibles émissions (ZFE), mise en place sur le périphérique toulousain pour freiner le développement de la pollution. Au départ, cette manifestation devait être une simple opération escargot. Mais les organisateurs de cette démonstration ont eu une meilleure idée : bloquer le périphérique avec un… barbecue.

Sensibiliser les conducteurs

Vers 14 heures, les motards ont donc commencé à s’installer sur le périphérique. Ledit barbecue a duré un peu plus d’une heure, dans une ambiance festive. « Ce mouvement est fait pour que les gens se rendent compte que ça va bientôt être compliqué aussi pour eux. Ce n’est pas qu’un problème réservé pour nous les motards. Certaines personnes vont aussi devoir changer leurs véhicules », explique l’un des motards participants à cet apéro, très remonté contre la ZFE. La plupart des automobilistes, malgré l’embouteillage créé, réagissent plutôt positivement à cette manifestation pour le moins particulière. Les motards entendent bien continuer leurs actions jusqu’à ce que la métropole de Toulouse abandonne la ZFE. Certains collectifs de passionnés des deux-roues ont d’ores et déjà déposé des recours devant les tribunaux administratifs.



Commentaires

Suivez nous sur :

Posts les plus consultés de ce blog

L’inflation atteint 6,1 % en juillet en France, un record depuis 1985

Assa Traoré sur le plateau des Glières, « une provocation scandaleuse »

[VIDEO] - Saint-Denis : une violente rixe oppose des Egyptiens et des Algériens

[VIDEO] - « On en est à venir aux mains » : Rachida Dati et Anne Hidalgo en froid, Pascal Praud a son avis sur la brouille