Craignant de « fragiliser Renaissance », Élisabeth Borne refuse la création d’un groupe parlementaire de gauche soutenant la majorité

Sollicitée par des députés de gauche hors de la Nupes, la Première ministre a préféré ne pas fragiliser le groupe Renaissance à l'Assemblée.

Image d'illustration

En l’an six de l’ère Macron, toute la gauche est rassemblée autour de la Nupes. Toute ? Non. Dans les travées de l’Assemblée nationale, quelques députés de gauche sont parvenus à sauver leur siège sans succomber aux sirènes mélenchonistes. Pas assez nombreux pour former un groupe autonome et peser sérieusement dans la vie parlementaire, ces derniers ont été récemment reçus à […]

LIRE L'ARTICLE COMPLET : ICI


Commentaires

Suivez nous sur :

Posts les plus consultés de ce blog

Johanna Clermont : qui est le nouveau visage de la chasse en France?

« Il ne faut pas se mentir, ça va être dur » : le gouvernement se prépare à un hiver très compliqué pour les Français

L’inflation atteint 6,1 % en juillet en France, un record depuis 1985